Triptyque d’articles sur « La fleur de lys : une symbolique en perpétuelle mutation »

Mythes et légendes sur son origine (1/3)

Si la fleur de lys (ou de lis) est un insigne de pouvoir ainsi que la marque du sacré dans de nombreuses civilisations de l’Inde jusqu’à la Crète, elle évoque aussi en Occident la fécondité, la pureté, la virginité, l’innocence et la sagesse par sa couleur blanche. La mythologie et la littérature en font aussi une fleur érotique, d’amour et de désir. Ses diverses interprétations sont dues à son évolution, renouvelée par des personnages importants comme Clovis Ier, l’abbé Suger ou Louis VII. Dans un premier temps, nous verrons la transition qui s’effecture depuis le symbole de croissant vers celui de la fleur de lys via les mythes et légendes à l’origine de son iconographie, puis par l’association prévalente de cette image avec le domaine religieux. Marquée par la proximité entre pouvoir et religion, la fleur de lys est principalement un symbole au service du pouvoir à l’époque carolingienne puis à l’époque capétienne. Image par excellence de la royauté, ce symbole ne nous est pas inconnu car il marque encore son époque, toujours utilisé par des organisations politiques nostalgiques de la royauté ou par le milieu du tatouage qui se l’est approprié.

[Lire la suite sur Florilèges]

Un symbole au service du pouvoir (2/3)

L’époque carolingienne débute avec le règne de Pépin le Bref en 751, mais elle est plus marquée par le règne de son successeur, Charlemagne. La fleur de lys est apprécié de celui-ci qui les met en tête du capitulaire De Villis, règlement des villae royales. Les carolingiens tiennent à être perçus comme choisis par Dieu pour régner. Pour ce faire, ils font référence au livre 4 d’Esdras dans l’Ancien Testament, où Dieu choisi le lys comme la première des fleurs : ainsi, on les voit fleurir dans les jardins royaux. Le roi de France serait comme la Vierge, choisi entre tous pour vaincre le mal. En 850, sous le règne de Charles II, dit le Chauve, un poème prenant part au débat entre rose et lys de Sedulius Scottus, dit de Liège, énonce les vers suivants :
« Que les lis royaux règnent du haut des sceptres étincelants […]
Vous, lis éblouissants, croissez, semblables au visage de Phoebus »

[Lire la suite sur Florilèges]

Une utilisation contemporaine (organisations politiques et tatouages)

La fleur de lys fait l’objet d’une appropriation très fortes par les mouvements nationalistes. Parmi ces organisations nous citerons Renouveau Français et Action Française, qui sont toujours actives en France.
Renouveau français est une organisation nationaliste fondée en 2005 dont le président actuel est Thibaut de Chassey. Elle utilise la fleur de lys à six branches dans une forme ultra-stylisée. Elle a comme mot d’ordre « Défends la France, ton héritage, ton avenir, Rejoins le combat nationaliste ! » accompagnée d’une fleur de lys très stylisée à six branches.

[Lire la suite sur Florilèges]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s