Le sang contaminé comme sujet et medium de l’œuvre [ /Florilèges]

1981. Cette année-là le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies d’Atlanta relève une fréquence anormalement élevée de sarcomes de Kaposi : l’existence d’un problème sanitaire est avérée. Des médecins précisent que cette hausse significative des cas est concentrée dans la communauté homosexuelle. Cette maladie porte alors plusieurs noms : gay pneumonia, gay cancer, GRID (gay-related immune defiency), ou encore gay compromise. Ces appellations ont eu cours officiellement jusqu’à l’été 1982 où le caractère universel de la maladie est certifiée. Une année, cela suffit à ce qu’un préjugé, une discrimination, se mette en place pour plusieurs décennies.

[Lire la suite sur Florilèges]

/Publié le 1er décembre 2017/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s