L’imaginaire lesbien chez Toulouse-Lautrec [ /Florilèges]

« Henri de Toulouse-Lautrec est né dans une grande famille bourgeoise d’Albi où sa vocation d’artiste ne fit pas de vagues. Après des études d’art, il est envoyé en apprentissage dans plusieurs ateliers dont celui du peintre académicien basque Léon Bonnat. Mais Toulouse-Lautrec s’affranchit rapidement des règles trop strictes de l’académisme pour se lancer dans un dessin plus libre. Il profite toute sa vie de la richesse familiale pour vivre à Montmartre et devient vite une figure incontournable de la vie nocturne. »

[Lire la suite sur Florilèges]

/Publié le 12 novembre 2017/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s