Shibari : de la torture à l’art et l’érotisme [ /Florilèges]

« Bondage, shibari ou kinbaku : il existe plusieurs termes qui nous font penser à cette pratique artistique et érotique consistant à attacher voire suspendre sa/son partenaire avec des cordes. Avant de commencer une série d’articles sur la question, il semble nécessaire de se concentrer en premier lieu sur les définitions et l’histoire de cette pratique avant de s’intéresser à trois figures qui ont marqué la pratique contemporaine : Charles-François Jeandel, Seiu Ito et John Willie. »

[Lire la suite sur Florilèges]

/ Publié le 15 octobre 2017 /

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s