« Montrer l’insoutenable ? Regard sur les photographies de David Nebreda » [/Florilèges]

« Nous tenons à alerter les lecteurs et lectrices que l’article comporte des photographies qui peuvent heurter la sensibilité (auto-mutilation, sang, maigreur extrême, excréments).

David Nebreda est un photographe espagnol né en 1952, atteint de schizophrénie. Le début de sa maladie coïncide avec les prémices de sa pratique artistique. En effet, il connaît cinq internements forcés, et le premier amorce le début de ses autoportraits. Sa pratique de la photographie s’accompagne de l’écriture de quelques textes, de quelques dessins, mais en nombre bien plus réduit. Il concentre son travail sur l’autoportrait, il est son unique modèle. Sa démarche s’accompagne d’un regard sur lui-même, sur sa maladie, sur son mode de vie… »

[Lire la suite sur Florilèges]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s