La Revanche des vagins [ / Florilèges]

« Nous avons à plusieurs reprises évoqué la censure autour du corps de la femme, que ce soit par les normes de maigreur ou le slut-shamming. Si le nu féminin n’est pas accepté, c’est que le corps de la femme est sexualisé. Le point central de ce phénomène est évidemment le sexe féminin (dans une vision binaire du genre, nous évoquons donc ici la vulve). Sujet d’interdit, de convoitise, il est suggéré aussi bien que montré. »

[Lire la suite sur Florilèges]

/ Publié le 17 juin 2017 /

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s