Andy Warhol et ses « Self Portraits in Drag », 1981 [ /Florilèges]

« Andy Warhol est une superstar de l’histoire de l’art, l’un des représentants les plus connus du Pop art. Les ouvrages et les expositions retracent ses sérigraphies, ses multiplications de portraits d’Elvis Presley à Marilyn Monroe. Mais il existe une partie de sa production qui reste dans l’ombre : sa série d’(auto)portraits travestis de 1981. Il est intéressant de voir comment les historiens de l’art sont restés à l’écart de ces polaroids pourtant très typiques de l’œuvre globale de l’artiste. Nous verrons ici cette série d’(auto)portraits de Warhol travesti. »

[Lire la suite sur Florilèges]

/ Publié le 22 mai 2017 /

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s