Alberto Sorbelli : une prostituée au Louvre [ /Florilèges]

« Scandale, outrage et violence sont des mots qui nous viennent en tête lorsque nous pensons au travail d’Alberto Sorbelli dans les années 1990. Cet artiste italien a commencé sa carrière par trois sulfureuses performances : Le Secrétaire (1990 et 1991), La Pute (1994 et 1997) et L’Agressé (1996). »

[Lire la suite sur Florilèges]

/ Publié le 27 septembre 2017 /

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s